L’eau : rare, et chère

Eau de refroidissement

Parce qu’elle est le meilleur fluide caloporteur, l’eau est utilisée depuis les débuts de l’ère industrielle pour refroidir diverses machines et installations.

Refroidir en milieu tertiaire ou dans un process industriel

Refroidir un process industriel tels que moteurs Diesel, compresseurs, fours, presses, bacs de trempe, colonnes de distillation, climatisation, data centres etc… Les applications sont nombreuses. Les industriels sont toujours à la recherche de solutions économiques, non énergivores, et respectueuses de notre planète.

Si autrefois la création d’une usine nécessitait la proximité d’une rivière ou d’un forage, on a eu, avec le temps et le développement de l’industrie, d’avantage recours au recyclage avec interposition d’un réfrigérant d’eau. A cela, plusieurs raisons :

    •  Rareté de l’eau dans certaines régions où les nappes phréatiques baissent de niveau
    •  Surveillance plus aisée de la dureté et de l’agressivité de l’eau par traitement du seul appoint d’eau dû à l’évaporation
    •  Législation sur le rejet des eaux chaudes ou souillées, dont l’application devient de plus en plus stricte
    •  Prix de l’eau, cet élément naturel est devenu précieux, et il n’est plus pensable de refroidir en eau perdue, même pour les plus petits débits

Recommandations

Pour répondre aux besoins de toutes les industries, les fabricants de tours de refroidissement ont développé au fil du temps des réfrigérants atmosphériques toujours plus performants. La réglementation actuelle liée aux économies d’énergie incite les industriels à se doter des dernières innovations technologiques. Les fabricants sont également invités à respecter des règles de conception de leurs tour de refroidissement métalliques selon les recommandations suivantes pour lutter contre le développement bactériologique.
L’objectif est de maintenir le circuit évaporatif propre, sans corrosion et d’éviter la stagnation de l’eau :

    • le fond du bassin doit être incliné pour vidanger totalement l’aéroréfrigérant et éviter toute zone de rétention d’eau qui serait source de développement bactériologique,
    • l’orifice de vidange doit être situé à un niveau inférieur au point bas du bassin pour évacuer totalement l’eau,
    • aucune soudure d’assemblage des panneaux métalliques ou visseries ne doivent être en contact avec l’eau pour éviter les zones sensibles à la corrosion ou niches des bactéries,
    • choix d’une surface d’échange démontable facilement, nettoyable et que l’on peut détartrer.

Toutes ces recommandations peuvent être améliorées avec des options qui varient d’un fabricant à l’autre, et c’est ce qui fera la différence. Le choix du métal qui constitue l’enveloppe de la tour de refroidissement est également important : l’acier inoxydable, dont la surface est très lisse, limite l’accroche du bio-film qui aime se nicher dans l’eau stagnante, et il est facilement nettoyable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous aimez cet article ? Faites le savoir :)

RSS
suivre par e.mail
LinkedIn
LinkedIn
Share